Le canard boiteux de Mercedes benz: série B

on
Categories: Actualité Automobile

Comme dans chaque famille, même dans les grandes familles, il y a toujours un membre du clan qui semble ne pas suivre la meute et parfois même que le reste de la famille tente de le cacher au public.

On entend l’expression de « canard boiteux » dans ce genre de situation.

La plupart des constructeurs automobiles ont également ce genre de canard boiteux qui détonne avec le reste de la gamme offerte et Mercedes Benz n’y fait pas exception.

Il y a quelques jours, nous parlions de la gamme BMW pour l’année 2016 qui elle contrairement à beaucoup d’autres, n’offre pas de voiture moins alléchantes, mais se démarque par son bon goût dans toute ces classes. On a même appelé cette cuvée 2016 de BMW l’équipe de rêve.

Pour ce qui est de Mercedes, le constructeur s’entête, et ce depuis 2005, a commercialisé une voiture ressemblant étrangement à la honda Fit avec une finition similaire et une mécanique un peu moins fiable que celle que Honda propose.

Entre vous et moi, quand une personne achète une Mercedes, elle ne veut pas d’une Honda Fit.

Quand on parle de canard boiteux, c’est bien vrai, car la Mercedes série B ne se fond pas avec le reste de la gamme et quand on se promène dans le showroom, on a l’impression que la B200 s’est simplement trompé d’endroit.

J’ai même pris un vendeur chez Mercedes essayer de déconseiller la B200 à un client en lui proposant plutôt une série C ou GLK qui a été remplacé par le GLC en 2016.

De voir un conseiller en vente qui ne pousse pas du tout le client vers la B200 mais le dirige vers autre chose, me donne réellement à croire que certains concessionnaires préféreraient ne pas avoir cette automobile à offrir chez eux.

Malgré tout, la petite série B s’est vendue à plus de 6500 unités en 2014 au Canada et plus de 1700 seulement dans la province de Québec.

On est encore loin des 11732 unités vendus de la Honda Fit pour la même année et ce au Canada. Mais il s’est tout de même vendu plus de Mercedes Benz série B en 2014 que de Nissan Juke et Nissan Leaf réunis et même de beaucoup.

Malgré tout, Mercedes risque de continuer à produire ce genre de véhicule, car les aide à arrondir leurs fins de mois.

Pour terminer sur cette voiture qui ne fait pas l’unanimité, on doit prendre en note que la consommation est un peu élevé pour un véhicule compacte du genre avec 10 litres au 100km en ville en plus de rouler à l’essence super ce qui ajoute un 10% environ sur le coût à la pompe.

Malgré tout, le design intérieur comme extérieur est plus intéressant présentement qu’il ne l’a été il y a quelques années.

On se démarque, mais pas encore assez pour justifier d’acheter une Mercedes série B plutôt qu’un véhicule similaire d’une autre marque avec quelques milliers de dollars moins cher.