Reconstruire pour mieux avancer

on
Categories: Actualité Automobile

On ne parlera pas de hockey ni de ce que beaucoup de gens souhaitent que le Canadiens effectue: reconstruire l’équipe.

On va plutôt s’attarder à la disparition de quelques marques automobiles au tournant des années 2000.

Quand on pense aux marques automobiles récemment déchues, on pense la plupart du temps aux marques Pontiac et Mercury.

Mais il ne faut pas oublier que General Motors avait fait un sacré ménage en se débarrassant également des marques qui trainaient de la patte tel que Saab et Geo sans oublier Hummer qui ne faisait plus l’unanimité dû à la conscience écologique que la population commençait à se découvrir.

Mais GM a eu la bonne idée de ressusciter la marque de ce gros VUS pour en faire un véhicule du futur avec un moteur électrique ultra puissant et performant. Reste à voir si les commandes seront au rendez vous.

La grande surprise dans ce remaniement de l’époque de la part de GM, c’était la disparition de Pontiac qui offrait quelques véhicules appréciés du public et dont certains modèles sont encore sur nos routes plus de 12 ans plus tard. Je pense entre autre à la Vibe qui offrait une mécanique de Toyota Matrix et un modèle disponible en 4 roues motrices (AWD). Ce véhicule contrairement à la plupart des autres de la même marque, a quand même bien vieillis.

Le Torrent également circule encore quelque peu sur nos routes Québécoises.

Du côté de Ford, les sacrifices ont été moins grand avec la disparition de Mercury qui semblait être une marque qui était toujours quelques années en retard et dont pas mal tout le monde se fichait éperdument.

Petite mention, et je dis bien « petite mention » à la marque Daewoo qui est disparu aussi vite qu’elle avait prit place dans le marché Québécois. Je vous défie de me nommer une personne qui aimait cette marque ou encore une connaissance qui a pleuré sa disparition. J’en étais sur, personne.

Reconstruire pour mieux revivre

Le deuil causé par ces disparitions s’est vite transformé en restructuration et a été très positif pour Ford et surtout GM.

Plutôt que d’offrir trop de choix et pas assez de qualité, ils ont pu concentrer leurs efforts et redresser la barque. General Motors a pu ainsi renaitre de ses cendres, améliorer la sauce et rehausser ses ventes et par le fait même la valeur de ses actions boursières pour le plus grand plaisir des actionnaires qui commençait sérieusement à douter de la direction que prenait l’entreprise avec l’essor des fabricants allemand et japonais qui prenaient de plus en plus de place.

Parfois la reconstruction est moins drastique (un genre de « reset » comme disait si bien Marc Bergevin pour éviter de décevoir les partisans).

Dans le monde automobile, c’est la même chose. Parfois le reset est l’abolition d’un modèle et non d’une marque entière.

Parfois plutôt que de s’acharner, il vous mieux tirer la plug et se concentrer sur ce qui est vraiment efficace.

Selon vous qui sera la prochaine marque a disparaitre de nos routes?

Ou quel modèle de voiture sera abandonné?

À suivre…