Taxe supplémentaire pour moteur automobile à essence

on
Categories: Actualité Automobile

On vous l’annonce en primeur: ce n’est qu’une question de temps.

Oui, d’ici peu nos moteurs automobiles à combustion seront surtaxés et on ne peut rien y faire. La planète souffre et se dirige vers sa mort et les gouvernements québécois et canadiens semblent quant à eux bien décidés à interdire la vente de véhicules neufs à essence ou diesel d’ici 2035.

2035 la fin d’une époque?

Quand 2035 sera bien implanté, ça ne sera pas nécessairement la fin complète des moteurs essence sur les voitures que nous utilisons actuellement pour nous déplacer.

L’année 2035 marquera la fin de la vente de véhicule neuf munis d’un moteur essence ou diesel. Mais cela n’empêchera pas la revente des véhicules usagés qui seront à combustion.

On pourrait ainsi assister à l’arrivé de 2 fortes tendances. La 1ère serait une augmentation marquée des prix des véhicules à gaz usagés à partir de 2035. Comme il n’y aura plus la possibilité d’acheter des véhicules neufs à essence, bien des consommateurs pourraient se tourner vers le marché de l’usagé pour ainsi acquérir un véhicule à leur goût avec un bon vieux moteur essence comme ils ont toujours connus. L’offre et la demande pourrait alors dicter un gonflement des prix dans l’usagé pour ces véhicules qui seront de plus en plus rare.

Car ce n’est pas parce qu’on aime notre planète terre et qu’on veut vraiment améliorer les conditions au niveau de la pollution et empêcher le réchauffement planétaire que tout le monde va tourner le dos à ce qu’ils ont toujours connus: c’est à dire les véhicules étant propulsés par un moteur fonctionnant avec du carburant fossile. Ça prendra du temps pour changer les mentalités de tous à ce niveau et il faudra être patient.

Encore une taxe

La 2e tendance qui se veut prophétique à mon avis, c’est l’arrivé d’une, voir de plusieurs surtaxes pour les véhicules à essence et diesel d’ici quelques années.

Il existe déjà un frais supplémentaire au niveau des frais d’immatriculation sur les véhicules à haut cylindré.

Cette future taxation de votre véhicule polluant incitera bien des gens à se tourner vers un véhicule vert pour ainsi éviter de payer bien des frais inutile pour seulement conserver leur véhicule à moteur à combustion.

Ces taxes pourraient être appliqués à l’achat d’un véhicule usagé qui n’est pas « vert » et une autre taxe pourrait également vous être réclamé à chaque année lors du renouvellement de vos immatriculations.

Les raisons de ces taxes éventuelles sont bien simple: l’opportunité pour le gouvernement de faire entrer plus d’argent dans leur coffre en taxant tout ces véhicules encore sur la route et également une bonne façon de convaincre la population de faire le virage aux véhicules électriques et moins polluants.

Dites vous que le gouvernement va perdre bien des revenus lorsque la vente de carburant va diminuer. L’essence et le diesel étant déjà fortement taxés, il leur faudra bien se reprendre sur autre chose pour renflouer leur caisse.

Ainsi il se pourrait bien que l’électricité deviennent la nouvelle victime, malgré son côté plus écolo, pour nous faire grimper les tarifs de celle ci.

L’avenir nous le dira, mais lorsque cela se produira, vous pourrez vous rappeler d’avoir lu l’information plusieurs années auparavant sur le site alxmic.com