La culture de la Peur dans le monde de l’automobile

on
Categories: Actualité Automobile

Le principe est simple quand on parle de la culture de la peur: le but est de vous faire peur avec des arguments pas toujours valables et ainsi vous amener à acheter ou à consommer un produit pour vous protéger de ce problème qui vous tracasse ou vous fait peur.

Ce principe de vente est utilisé par les compagnies d’assurances et entreprises pharmaceutiques qui vous racontent que de ne pas prendre tel protection ou encore de ne pas payer pour un certain vaccin ou médicament vous apportera le pire des scénarios possible dans votre vie ou votre santé.

Les publicitaires ou agents d’assurance qui utilisent ce principe le font dans le seul but de vous convaincre d’acheter leur produit et d’ainsi réaliser un profit sur le dos de la peur ou crainte du client ou consommateur.

On voit même l’utilisation de cette tactique dans des campagnes électorales. Un parti politique fera diffuser des publicités à la télévision et sur les réseaux sociaux pour discréditer un adversaire et surtout faire peur aux citoyens qui hésiterait à voter pour ce candidat.

La peur dans le domaine automobile

Ce principe de « vente de peur » ne se limite pas aux assurances ou médicaments. Il est beaucoup plus large que cela et touche la plupart des sphères de la société.

Il peut aussi être utilisé par un garagiste qui veut vous obliger à changer plusieurs pièces sur votre véhicule dans le seul but de gonfler la facture avec votre permission.

Oui, les pièces seront bien changer, mais avait elle réellement toujours besoin de l’être à ce moment précis.

Lorsque le client se questionne avant de donner son approbation, certains mécaniciens en profiteront pour évoquer des histoires d’horreur de personnes qui ont eu des accidents ou gros problème mécanique dû à une réparation similaire non effectué en temps. Ce genre d’histoire n’est bien sûr pas toujours vrai ou bien souvent modifier dans le but de vous convaincre.

Vous voyez le genre d’argument. C’est comme si je vous racontais l’histoire d’une madame qui s’était levée en retard un matin pour aller travailler et qu’ainsi elle n’a pas eu le temps de prendre son café. Ensuite, elle s’est endormis au volant en conduisant son auto vu qu’elle n’avait pas pris sa dose de caféine et elle a eu un grave accident. Comme vous le voyez vous même, cette histoire tirée par les cheveux n’a pas de sens si je voudrais vous convaincre d’acheter un nouveau réveil matin ou encore d’acheter du café.

Voilà pourquoi vous devez toujours être vi-gi-lant!

Le truc pour éviter cette « peur »

Malheureusement, un bon truc est de se faire prendre dans ce genre de vente sous pression par la peur pour apprendre de nos erreurs. L’idéal serait bien sûr de ne jamais se faire prendre, mais étant des êtres humains, nous avons souvent tendances à se faire avoir au moins une fois avant de pouvoir être sur nos gardes adéquatement pour la fois suivante.

Donc si on résume, le meilleur moyen d’éviter de tomber dans le panneau de la « vente de la peur » c’est l’expérience acquise.

Bien sûr, il est également possible de ne jamais tomber dans le guet-apens si vous vous préparez bien.

Voilà pourquoi il est primordial de bien s’informer. Si on voit une publicité nous indiquant que notre voiture risque de nous tuer si on ne l’entretien pas rapidement chez un tel atelier de mécanique, plutôt que de rapidement sauter sur votre téléphone pour prendre rendez vous, prenez plutôt le temps de vous informez et de faire de courtes recherches pour ainsi vous rassurer.

Avec internet et Google, une simple recherche vous donnera beaucoup d’information et pourra surement vous aider à comprendre ce qui est du commerce de la peur et ce qui est réel et nécessaire. Attention cependant de ne pas vous faire avoir par vos recherches, car sur le web aussi se trouve bien des sites web offrant des recettes miracles qui n’en sont pas.

Demander un 2e avis

Vous pouvez aussi demander un 2e avis. Dans le cas d’une réparation à effectuer sur votre voiture, si vous doutez de l’honnêteté du mécano qui vous offre de réparer plusieurs pièces, vous pouvez demander un 2e avis dans un autre atelier de mécanique.

Et avant cette 2e avis, mentionnez au mécanicien qui fera l’inspection de votre auto que vous avez été à un autre endroit et que vous doutez de la sincérité de celui qui a fait la soumission des pièces à remplacer.

Ainsi ce 2e atelier risque plus de vous dire la vérité sur ce qui est réellement à changer et ce qui n’est pas pressant ou pas nécessaire de faire comme travaux mécanique sur votre voiture.

Il agira ainsi car il voudra bien sûr vous avoir comme client et faire les réparations sur votre véhicule plutôt que de voir un autre le faire à sa place. La façon pour lui d’obtenir votre confiance et le contrat de travail: vous dire les vraies choses et ne pas en beurrer épais.

À retenir

N’oubliez pas que la peur est un des meilleurs moyens utiliser pour vendre certains produits et que cela est également utilisé largement dans le grand monde de l’automobile. Alors faites attention et ne cédez pas à la peur mais soyez rationnel.